Droit de l'homme et "intervention humanitaire"