Des candidats "innommables" dans la bouche d'interprètes hatifs