La modernité comme passion du neutre