Vers une nouvelle définition du bilinguisme pour l’interprétation