Le romancier Pierre Samson a débuté sur la scène littéraire québécoise dans la deuxième moitié des années 1990, grâce à la trilogie dite “brésilienne” (Le Messie de Bélem, 1996; Un garçon de compagnie, 1997; Il était une fois une ville, 1999) qui s’inscrit dans le domaine de l’écriture “transmigrante”, catégorie censée abattre, d’après Gilles Dupuis, la frontière séparant la littérature migrante d’avec la littérature nationale. Cet article se penche sur le sixième roman de Samson, La Maison des pluies, paru en 2013, dans la perspective de souligner la manière dont il met en œuvre une pratique transmigrante. L’analyse de l’ouvrage, menée sur le plan des transferts thématiques et formels, convoque une réflexion identitaire qui s’appuie sur le concept d’amérilatinité forgé par Frédéric Lesemann. Le roman entraîne à repenser l’identité québécoise en termes transculturels et selon une dimension continentale à travers la représentation d’un espace québécois pluriculturel et plurilingue, la création d’un personnage salvadorien immigré au Québec, des références socio-historiques à l’Amérique Latine ainsi qu’à travers l’alternance codique que réalisent les dialogues et la voix du narrateur.

Présence de l’Amérique latine dans La Maison des pluies de Pierre Samson : l’expression d’une "amérilatinité"

Amandine Bonesso
2023-01-01

Abstract

Le romancier Pierre Samson a débuté sur la scène littéraire québécoise dans la deuxième moitié des années 1990, grâce à la trilogie dite “brésilienne” (Le Messie de Bélem, 1996; Un garçon de compagnie, 1997; Il était une fois une ville, 1999) qui s’inscrit dans le domaine de l’écriture “transmigrante”, catégorie censée abattre, d’après Gilles Dupuis, la frontière séparant la littérature migrante d’avec la littérature nationale. Cet article se penche sur le sixième roman de Samson, La Maison des pluies, paru en 2013, dans la perspective de souligner la manière dont il met en œuvre une pratique transmigrante. L’analyse de l’ouvrage, menée sur le plan des transferts thématiques et formels, convoque une réflexion identitaire qui s’appuie sur le concept d’amérilatinité forgé par Frédéric Lesemann. Le roman entraîne à repenser l’identité québécoise en termes transculturels et selon une dimension continentale à travers la représentation d’un espace québécois pluriculturel et plurilingue, la création d’un personnage salvadorien immigré au Québec, des références socio-historiques à l’Amérique Latine ainsi qu’à travers l’alternance codique que réalisent les dialogues et la voix du narrateur.
2023
2023
Pubblicato
https://riviste.lineaedizioni.it/index.php/oltreoceano/article/view/443/414
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
2023-21-prsence-de-lamrique-latine-dans-la-maison-des-pluies-de-pierre-samson.pdf

accesso aperto

Descrizione: pdf
Licenza: Creative commons
Dimensione 79.4 kB
Formato Adobe PDF
79.4 kB Adobe PDF Visualizza/Apri
Pubblicazioni consigliate

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11368/3055520
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact